fbpx

Arbogast & Qurn et le fleuve des Enfers

Si vous cherchez comment aborder la mythologie avec les enfants, Arbogast & Qurn est la série épique et mythique qu’il vous faut !

Les auteures se sont largement et très librement inspirées de la mythologie grecque, romaine et egyptienne  pour concevoir l’histoire et les personnages. 

Dans le quatrième tome, La cascade arc-en-ciel et les mystères de la Never, Qurn explore les fabuleuses chutes de la cascade arc-en-ciel, aux sources de la rivière Never, qui abrite le remède miracle capable de soigner Arbogast.

Encore une fois le jouet des incorrigibles lucioles des prairies, Arbogast est allité, terrassé par une terrible crise d’allergie. Seul un elixir composé à partir de fleurs magiques s’épanouissant au pied de la cascade peut sauver le jeune chevalier.

Qurn s’élance donc avec Nano à la recherche de ces plantes. Pour ce faire, elle doit remonter le cours de la rivière Never qui sépare naturellement les deux parties de Terre Astrale. A l’ouest, les terres dévolues aux hommes pour l’agriculture et l’industrie. A l’est, les territoires sauvages réservés aux animaux, aux esprits totems et aux créatures féeriques.

La carte des mondes

Dans les littératures de l’imaginaire, la carte des royaumes qui compose le monde de l’histoire est divisée en quatre parties élémentaires :

  • Le Nord, le monde des lois et de l’autorité, 
  • Le Sud, celui des sens et du mystère,
  • L’Ouest, celui du pouvoir, et des gouvernements,
  • L’Est, celui des esprits et du divin.

Ces mondes sont délimités par des barrières naturelles que sont les montagnes, les fleuves ou les plaines. Terre Astrale est traversée par la rivière Never. Elle génère un champ de force qui empêche les deux mondes de communiquer.

Le fleuve des Enfers

A l’instar du mythique fleuve des enfers, le Styx, la Never sépare le monde des hommes, à l’ouest, du monde des esprits, à l’est.

Dans la mythologie grecque, le Styx a pour objectif d’empêcher les morts de s’enfuir des enfers. Il n’y a qu’un moyen de le franchir, avec la barque dans laquelle Charon escorte les défunts vers leur ultime destination.

La rivière Never a la même fonction. Elle empêche les esprits de la Nature de perturber le monde des hommes.

En digne gardienne des territoires sauvages, la jeune chamane fait l’apprentissage des mystères de la Never dans ce quatrième tome. 

Extraits

” De rage et de frustration, la petite fille saisit une pierre et la lança en ricochet dans la rivière. Mais quelle ne fut pas sa surprise quand la même pierre lui revint en pleine figure et la frappa au front.

— Aïeuh !

— C’est stupide ce que tu as fait !

— Mais enfin ? Qui m’a renvoyé cette pierre ?

— La rivière.

— Quoi ?

— Elle est enchantée.

— Et elle sait faire des ricochets ? grogna-t-elle en se frottant le front.

— Non, s’exclama Nano en riant. Mais elle sépare les territoires de l’ouest de ceux de l’est comme un mur invisible. Donc ta pierre a rebondi et est revenue vers toi.

— Comme au jeu de paume ?

— Oui, exactement comme cela.

— Mère m’a toujours dit que le seul passage entre les deux parties de Terre Astrale était Téméris.

— Eh oui. Tu comprends maintenant pourquoi.

— Nous sommes les gardiens de tant de sortilèges que je ne sais pas si je les connaîtrais tous un jour, soupira-t-elle.”

Laetitia

Elle a consacré ses études et une partie de sa carrière à comprendre ce qui faisait d’une histoire, une « bonne » histoire. Quelles en étaient les composantes structurelles ? Comment s’architecture un récit ? Quels sont les ingrédients indispensables ? De l’idée à la rédaction, elle a mis au point une méthode d’écriture qui s’appuie sur des approches scénaristiques anglo-saxonnes, sur un marketing d’auteur 3.0 et sur des outils de coaching empruntés aux neurosciences. Avec ce procédé, elle offre aux auteurs l’opportunité d’écrire la « meilleure » histoire de leur vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page